La Journée des peuples autochtones est une fête célébrée dans les pays colonisés pour honorer les peuples autochtones et commémorer leurs histoires et leurs cultures – tandis que les gouvernements et les entreprises continuent de piller et et voler les territoires autochtones !

Barbara Crane Navarro

Aux États-Unis, la Journée des peuples autochtones a évolué comme une alternative à «la jour d’invasion » – Columbus Day – qui célébrait l’arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde le 12 octobre 1492 et le début de la colonisation de l’Amérique du Nord.

Les Amérindiens ont protesté contre l’idée d’honorer un homme qui avait permis leur génocide et leur assimilation forcée.

Les Français « découvrent » l’Amérique du Nord selon les livres d’«histoire» au Canada

Partout en Amérique du Nord aujourd’hui, les luttes autochtones contre les mines et les oléoducs qui devraient traverser les sites sacrés ou les sources d’eau de leurs communautés sont toujours en cours. Ils appellent le gouvernement à «honorer les traités! et de reconnaître que «L’eau c’est la vie! »

Parmi eux, le Dakota Access Pipeline (DAPL) met en danger l’approvisionnement en eau de la réserve Standing Rock Sioux sur la rivière Missouri.

Line…

View original post 900 more words