Un mois d’attaques violentes des orpailleurs contre les communautés Yanomami sans protection de l’état brésilien ! – « Si les orpailleurs creusent partout, les rivières de la forêt seront pleines de boue, d’huile de moteur et de déchets. Ils lavent leur poudre d’or dans les ruisseaux, la mélangeant avec du mercure – sale et dangereux…»

Barbara Crane Navarro

Un homme Yanomami dans la forêt – photo (détail) : Gullane/Pedro J Marquez

Un conflit a éclaté le 27 avril, lorsqu’un groupe de Yanomami a intercepté des orpailleurs illégaux qui remontaient le Rio Uraricoera dans un hors-bord chargé de carburant pour leurs avions, leurs hélicoptères et les excavatrices industrielles qu’ils utilisent pour déraciner les arbres et déplacer le sol. Les Yanomami ont saisi 990 litres de carburant. Ensuite, un autre groupe de mineurs d’or se dirigeant vers Boa Vista a tiré des coups de feu sur les Yanomami dans le but d’intimider la communauté indigène qui essaie depuis des années d’empêcher les mineurs d’or illégaux de remonter les rivières sur leur territoire.

Le 30 avril, la communauté Yanomami a contacté les autorités gouvernementales pour les alerter sur les épisodes de violence dans la région de Palimiú. La région se compose de 1 129 autochtones dans 15 villages.

Aucune mesure efficace…

View original post 1,182 more words

3 thoughts on “Un mois d’attaques violentes des orpailleurs contre les communautés Yanomami sans protection de l’état brésilien ! – « Si les orpailleurs creusent partout, les rivières de la forêt seront pleines de boue, d’huile de moteur et de déchets. Ils lavent leur poudre d’or dans les ruisseaux, la mélangeant avec du mercure – sale et dangereux…»”

    1. Yes, a life and death situation for the people, their culture, the Amazon and ultimately all of us. – Sim, uma situação de vida ou morte para o povo, sua cultura, a Amazônia e, em última instância, todos nós.

Comments are closed.