« Ils se tenaient sur notre chemin. Si nous n’avions pas envahi leur forêt, nous n’aurions pas d’or. »

“They stood in our way. If we hadn’t invaded their forest, we wouldn’t have gold. “

Barbara Crane Navarro

Photo: Homme Yanomami préparant un poisson qu’il a pêché dans la rivière

Comme le dit le porte-parole des Yanomami Davi Kopenawa dans son livre La chute du ciel : “La terre entière du Brésil était autrefois occupée par des gens comme nous. Aujourd’hui, il est presque vide et c’est la même chose partout. Les premiers habitants de la forêt ont presque tous disparu. Ceux qui existent encore ici et là ne sont que le reste du grand nombre que les Blancs ont tué il y a longtemps pour s’emparer de leurs terres. Alors … ces mêmes Blancs n’ont pas eu peur d’aimer les objets dont ils dévoraient les propriétaires en ennemis.

Depuis, ils gardent ces biens enfermés dans la vitre de leurs musées pour montrer à leurs enfants ce qu’il reste de ceux que leurs aînés ont tués. Mais quand ils grandiront, ces enfants ne finiront pas par demander: ‘

View original post 76 more words