Yanomami mère et bébé, Amazonas, Venezuela

As Yanomami spokesman Davi Kopenawa says in the chapter “Metal Smoke” of his book “Falling from the Sky”: “Now the gold miners are making the forest stink with the fumes from their engines and the vapors of gold and mercury which they burn together. … It ends up making us sick. Its poison is formidable. We don’t know how to fight it. That’s why we’re so worried. … If the thought of white people does not change course, we fear it will kill us all, then poison them too. “

Barbara Crane Navarro

Comme le dit le porte-parole des Yanomami Davi Kopenawa dans le chapitre “La fumée du métal” de son livre “La chute du ciel”: “Maintenant, les mineurs d’or rendre la forêt puante avec les fumées de leurs moteurs et les vapeurs de l’or et du mercure qu’ils brûlent ensemble . … cela finit par nous rendre malades. Son poison est redoutable. Nous ne savons pas comment le combattre. C’est pourquoi nous sommes si inquiets. … Si la pensée des Blancs ne change pas de chemin, nous craignons qu’elle ne le fasse tuez-nous tous, puis empoisonnez-les aussi.”


La fièvre de l’or, COVID-19 et le génocide des Yanomami – actualisé

View original post