La Fondation Cartier incarne la pratique insidieuse d’utiliser une fondation “artistique” pour séduire le public en lui faisant croire que sa marchandise et son modèle d’affaires sont en réalité le contraire de sa véritable relation avec la nature et les intérêts des peuples indigènes… — Barbara Crane Navarro

Les entreprises qui prétendent avoir une “générosité désintéressée” tout en “parrainant” les populations indigènes et les biosphères que leur modèle d’affaires détruit sont douteuses… tout comme les ONG et d’autres qui les sanctionnent. Cartier est la seule société de produits de luxe à utiliser les Yanomami comme porte-parole (vendeurs?) pour leur commerce de bijoux en […]

La Fondation Cartier incarne la pratique insidieuse d’utiliser une fondation “artistique” pour séduire le public en lui faisant croire que sa marchandise et son modèle d’affaires sont en réalité le contraire de sa véritable relation avec la nature et les intérêts des peuples indigènes… — Barbara Crane Navarro